#Plesk : activer la gestion des séparateurs d’adresse de courriel

19 février 2016

Jusqu’ici j’avais l’habitude d’utiliser les séparateurs (aussi appelé délimiteurs) d’adresse de courriel. C’est fort pratique et cela permet de mieux organiser sa boîte de courriel tout en permettant de limiter le spam (et d’en connaitre l’origine).

Un séparateur d’adresse de courriel se présente de cette manière :

hello+tag@maiko-bossuyt.eu

En rouge ci-dessous est le séparateur le plus courant et celui que j’utilise. L’utilité d’un séparateurs est de pouvoir ajouter des sortes de tags à la volée. Par exemple, je peux m’inscrire sur le site internet monsupersite.com en utilisant l’adresse de courriel suivant : hello+monsupersite@maiko-bossuyt.eu.

Au niveau du serveur de courriel, ce courriel sera traité comme tout les autres, sans distinction et celui-ci arrivera dans ma boite de réception.

L’un des avantages de cela est que je peux facilement créer un filtre sieve afin de classer automatiquement mes courriels dans différents dossiers en me basant sur l’adresse de destination. Un autre avantage bien utile, c’est si je reçois un spam sur l’adresse hello+monsupersite@maiko-bossuyt.eu, je sais d’où provient la fuite … 😉

Pour en revenir au sujet de cet article, je suis actuellement en cours de migration de mon principal serveur d’hébergement sous un nouveau serveur utilisant le panel d’administration Plesk de l’éditeur de logiciel Odin. Quelle ne fut pas ma déception en constatant que celui-ci ne gère pas nativement l’utilisation des séparateurs. 🙁

Du coup, après une petite recherche dans la configuration du serveur, j’ai édité le fichier de configuration de Postfix (oui car je ne l’ai pas encore précisé, mais cet article ne concerne que les installations de Plesk utilisant Postfix et Dovecot pour la gestion des mails !) :

/etc/postfix/master.cf

La ligne qui nous intéresse est la suivante :

plesk_virtual unix – n n – – pipe flags=DORhu user=popuser:popuser argv=/usr/lib/plesk-9.0/postfix-local -f ${sender} -d ${recipient} -p /var/qmail/mailnames

Que nous allons modifier de cette manière :

plesk_virtual unix – n n – – pipe flags=DORhu user=popuser:popuser argv=/usr/lib/plesk-9.0/postfix-local -f ${sender} -d ${user}@${nexthop} -p /var/qmail/mailnames

Les variables ${sender}, ${recipient}, etc. sont des variables traitées et gérées par Postfix lui même.

${recipient} correspond à l’adresse de destination du mail, le « To: » dans l’enveloppe smtp. Exemple : hello+monsupersite@maiko-bossuyt.eu

Postfix reconnaissant le séparateur, il va procéder au découpage de l’adresse mail de la manière suivante :

${user} va correspondre à hello

${nexthop} va correspondre à maiko-bossuyt.eu

Il ne restait donc plus qu’a renseigner cela en paramètre de la commande en lieu et place de ${recipient} et le tour est joué !

Avant de vérifier que tout fonctionne correctement, il faut s’assurer que la configuration de postfix contient bien cette ligne, le cas échéant ajouter celle-ci :

# cat /etc/postfix/main.cf | grep « recipient_delimiter »
recipient_delimiter = +

Après quoi on redémarre Postfix :

# service postfix restart
[ ok ] Stopping Postfix Mail Transport Agent: postfix.
[ ok ] Starting Postfix Mail Transport Agent: postfix.

Et c’est tout !

postfix-local[10751]: postfix-local: from=maiko@secret.net, to=hello@maiko-bossuyt.eu, dirname=/var/qmail/mailnames
dovecot: imap-login: Login: user=<maiko@secret.net>, method=DIGEST-MD5, rip=::1, lip=::1, mpid=10752, secured, session=<qbkl3SMsecretAAAAAAAB>
dovecot: service=lda, user=hello@maiko-bossuyt.eu, ip=[]. msgid=<acfcb58a4abbsecretca738@secret.net>: saved mail to INBOX
postfix/smtpd[10725]: disconnect from orion.dnet.ovh[::1]
dovecot: service=imap, user=maiko@secret.net, ip=[::1]. Disconnected: Logged out rcvd=388, sent=607
postfix/pipe[10749]: 791F6821D6D: to=<hello+test_delimiter@maiko-bossuyt.eu>, relay=plesk_virtual, delay=2, delays=0.77/0/0/1.2, dsn=2.0.0, status=sent (delivered via plesk_virtual service)
postfix/qmgr[10718]: 791F6821D6D: removed

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*