Les systèmes RAID – Introduction

22 août 2016

Il y a quelques temps et dans le cadre de mes études en Informatique et systèmes finalité réseaux & télécommunications, j’ai réalisé une présentation sur la technologie RAID, ses avantages et inconvénients ainsi que les différentes technologies existantes.

Je vais donc vous proposer une petite série d’article sur les RAID, basée sur mon travail de l’époque remis à jour.

Dans un premier temps, nous évoquerons ce qu’est un RAID et quelques notions sur ceux-ci pour ensuite voir plus en détails dans de prochains articles les différents niveau de RAID ainsi que leurs mises en place, sous Debian.

Qu’est-ce qu’un RAID ?

En informatique, le mot RAID désigne les techniques permettant de
répartir des données sur plusieurs disques durs classiques afin d’améliorer, soit la tolérance aux pannes, soit la sécurité, soit les performances de l’ensemble, ou une répartition de tout cela.

L’acronyme RAID a été défini en 1987 par l’Université de Berkeley, dans un article nommé « A Case for Redundant Arrays of Inexpensive Disks (RAID) », soit « regroupement redondant de disques peu onéreux ». Aujourd’hui, le mot est devenu l’acronyme de « Redundant Array of Independent (or inexpensive) Disks », ce qui signifie « regroupement redondant de disques indépendants ».

Le coût au mégaoctet des disques durs ayant diminué d’un facteur 1 300 000 en 29 ans, aujourd’hui le RAID est choisi pour d’autres raisons que le coût de l’espace de stockage.

La technique RAID permet d’avoir une grande fiabilité, les données étant découpées en différents segment et chacun de ces segments sont dupliqués dans des disques physiquement différents. » » lire la suite en cliquant ici « «

Tags associés :